Testing

Testing est un anglicisme désignant une vérification rapide de la nature et de la pureté d'une substance psychotrope illégale.



Catégories :

Consommation de psychotrope

Testing est un anglicisme désignant une vérification rapide de la nature et de la pureté d'une substance psychotrope illégale.

Le testing ou contrôle rapide des produits ou reconnaissance présomptive de produits est un des outils de la réduction des risques ; il se pratique sur les lieux de distribution ou sur les lieux de consommation par des membres d'associations engagé dans cette politique.

Ce test ne permet pas de connaître ni la pureté, ni le dosage, ni les proportions de produits psychotropes mais il sert à mettre en évidence la présence ou non de certaines molécules proches. Il s'accompagne de mise en garde contre la consommation du produit surtout via la distribution de notice d'information.

Il existe plusieurs type de testing comme le testing de la cocaïne mais le plus connu est le testing concernant l'ecstasy et les amphétamines. Ces tests utilisent des réactions colorimétriques particulièrement peu spécifiques et ne donnent que des informations générales et partielles ; ils ne peuvent en aucun cas se substituer à une analyse chimique.

En Europe, le testing n'est pas réglementé et est pratiqué depuis le milieu des années 1990 dans différents pays avec quelquefois la mise en place de réseau de site de testing. La mise en œuvre de ce test est illégale en France depuis avril 2005.

Testing de l'ecstasy

Il s'agit d'une réaction chimique colorimétrique, datant de 1906 (elle réagit à la présence de certaines molécules mais n'en détermine pas la quantité) qui est pratiquée à l'aide du réactif de Marquis (mélange à base de 1/10 de formol et de 9/10 d'acide sulfurique). C'est un test d'identification présomptive rapide (1 minute) qui peut se pratiquer in situ.

L'interprétation du test de Marquis doit être prudente. Le comprimé est gratté pour prélever légèrement de substance qui est recueillie dans une coupelle où le réactif est ensuite versé, la lecture se fait selon la couleur obtenue. Le violet/noir indique la présence d'ecstasy (MDMA, MDEA, MDA) et l'orange indique la présence d'amphétamines. Cette coloration ne permet pas de déterminer s'il existe d'autres produits actifs dans l'échantillon.

Polémique

Certaines personnes voient dans ce test une incitation à la prise drogue et critiquent fortement la mise en œuvre de ces tests.

Selon les acteurs de la réduction des risques, hormis la mise en œuvre du test en lui-même, le testing permet d'établir un premier contact avec l'usager. Il permet aussi de récolter des informations sur les produits en circulation (voir sur les habitudes de consommation) et peut par conséquent servir de dispositif d'alerte précoce en cas de produits spécifiquement dangereux.

Selon l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (ŒDT) dans les conclusions d'une étude parue en 2000 «à l'heure actuelle, rien ne permet d'affirmer que ces tests encouragent la consommation de drogue ou qu'ils soient utilisés par les trafiquants à des fins de marketing». [1]


En France, les associations de réduction des risques n'ont plus le droit de pratiquer le simple testing (réaction colorimétrique présomptive). En effet, le décret du 25 avril 2005 stipule : "L'analyse des produits sur site, donnant la possibilité seulement de prédire si la substance recherchée est présente ou non, sans permettre une identification des substances entrant dans la composition des comprimés (surtout réaction colorimétrique de type Marquis), n'est pas autorisée. "[2]

Pour pallier ce manque, certains acteurs de la réduction des risques, comme Médecins du Monde, Techno Plus, ASUD, etc., ont mis au point une technique d'analyse sur site plus poussée : la Chromatographie sur couche mince (CCM).

Note

  1. (en) http ://www. emcdda. europa. eu/index. cfm?fuseaction=public. AttachmentDownload&nNodeID=1170&slanguageISO=FR
  2. 00JŒP008800F

Voir aussi

Article connexe

Lien externe

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Testing_(r%C3%A9duction_des_risques).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu