Cigarette électronique

La cigarette électronique ou l'e-cigarette sont les noms génériques désignant des générateurs d'aérosol dont la forme rappelle celle de la cigarette, et permettant de délivrer à leurs utilisateurs de la fumée artificielle aromatisée contenant ou non de la nicotine.



Catégories :

Tabac

Différents modèles d'ecigarettes

La cigarette électronique ou l'e-cigarette sont les noms génériques désignant des générateurs d'aérosol dont la forme rappelle celle de la cigarette, et permettant de délivrer à leurs utilisateurs de la fumée artificielle aromatisée contenant ou non de la nicotine. D'autres appareils électroniques à fumer existent comme : l'e-cigare et l'e-pipe.

Appareillage

Générateur d'aérosol

L'appareil a la forme d'un petit cylindre légèrement plus long qu'une véritable cigarette. L'emplacement du filtre contient une cartouche remplaçable remplie de liquide aromatique de substitution au tabac ou simplement en déposant quelques gouttes sur l'atomiseur. Les principaux ingrédients qu'elle contient sont de la nicotine (optionnel), de l'arôme artificiel de tabac et du propylène glycol ou encore du PEG400.

Quand on aspire, le système électromécanique active un atomiseur qui mélange le liquide avec l'air inspiré (une simple résistance avec des trous). Ce mélange est propulsé sous forme de vapeur et est inhalé par l'utilisateur. L'évaporation du glycol donne l'impression visuelle de la véritable fumée produite par une cigarette tandis qu'une diode lumineuse localisée à l'extrémité simule une combustion. L'appareil ne simule pas seulement l'acte de fumer mais délivre le mélange vaporisé à la température de 50-60 °C, comparable à celle de la fumée d'une cigarette conventionnelle.

L'aspect esthétique de la cigarette électronique change selon les distributeurs, et peut aller d'une taille proche de celle d'une simple cigarette à celle d'un cigare tout en alliant plusieurs coloris. Certains modèles récents tentent de se démarquer de la cigarette en adoptant des designs novateurs.

Cartouches de substitution

La plupart des produits aujourd'hui sur le marché proposent quatre types de cartouches adaptables, dites «de substitution», allant d'un dosage fort vers un dosage sans nicotine (pour accompagner le fumeur vers un éventuel sevrage tabagique).

Substance Cartouche 1 Cartouche 2 Cartouche 3 Cartouche 4
Propylene de glycol 85% 80% 90% 80%
Nicotine 6% 4% 2% 0, 1%
Glycérol 2% 5% - 5%
arome artificiel de tabac - 4% 4, 5% 1%
Essence 2% - 1% 1%
Acide organique 1% - - 2%
Agent anti-oxidatif 1% - - -
Butyl valerate - 1% - -
Isopentyl hexonate - 1% - -
Lauryl laurate - 0, 6% -
Benzyl benzoate - 0, 4% - -
Methyl octynicate - 0-5% - -
Ethyl heptylate - 0, 2% - -
Hexyl hexanoate - 0, 3% - -
Geranyl butyrate - 2% - -
Menthol - 0, 5% - -
Acide citrique - 0, 5% 2, 5% -
Eau - - - 2, 9%
Alcool - - - 8%

Bien sur , le dosage de ces produits est différent pour chaque fabricant. Certain se sont ainsi lancé sur des cartouches sans propylène glycol. Avant d'acheter, vérifiez bien auprès du vendeur si ce produit est présent ou non.

Effets sur la santé

La e-cigarette est présentée par ses fabricants comme une alternative saine à la consommation de tabac, postulat qui pour l'heure n'a jamais été démontré. Ce dernier repose sur l'absence de combustion, aucune des substances cancerigènes généralement trouvées dans la fumée du tabac n'étant émise. La nicotine est cependant impliquée dans l'addiction au tabagisme et , comme alcaloïde, possède des effets parasympathomimetiques.

Aucune étude scientifique contrôlée publiée n'a toujours validé l'efficacité éventuelle de ce type d'appareil pour le sevrage tabagique. Il n'existe d'autre part aucune étude sur la toxicité à long terme du PEG quand ingéré par voie pulmonaire.

De par la présence de nicotine, le produit est à tout le moins contre-indiqué pour les jeunes, les femmes enceintes, les non fumeurs et les personnes ayant des maladies cardiovasculaires.

Statut légal

Selon une étude parue en mars 2007 et publiée par l'Agence autrichienne de santé et sécurité alimentaire[1], ce type de générateur d'aérosol correspond à un appareil médical de classe IIa (voire IIb), et sa commercialisation nécessite un marquage CE approprié, ou alors une autorisation de vente telle que stipulée par la législation pharmaceutique ou sur les appareils médicaux. Les autorités américaines, belges, canadiennes[2], néerlandaises[3], hongroises et turques[4] ont rendu des avis identiques. Il est banni en Australie, la nicotine y étant classée comme poison.

Aux Etats Unis, en juillet 2009, la Food and Drug Administration a interdit l'importation de cigarettes électroniques et lancé un sévère avertissement[5] à leur encontre, arguant de ce qu'on y trouvait des traces de contaminants spécifiques au tabac, y compris certains agents cancérigènes (TSNA). Un procès est en cours entre deux des principaux importateurs et la FDA pour déterminer s'il est du domaine de compétences de cette dernière de bannir de tels produits[6].

Ce produit reste cependant en vente libre en dans de nombreux autres pays, sous réserve d'évaluation ultérieure par les autorités.

Voir aussi


Liens externes

Notes et références

  1. AGES, Gutachten des Abgrenzungsbeirates gem. § 49a AMG zu Nikotininhalatoren, insbesondere elektrisch betriebene, bzw. analoge Produkte (z. B. RUYAN) [1] (de) [pdf]
  2. Communiqué de Santé Canada, 27 mars 2009.
  3. Ministère de la Santé néerlandais, «"Health minister seeks European consensus on e-cigarette"», 28 janvier 2008. Consulté le 19 avril 2008
  4. Turkish Daily news, «"Electronic cigarettes go up in deep smoke"», 3 janvier 2008. Consulté le 19 avril 2008
  5. Food and Drug Administration, «"FDA and Public Health Experts Warn About Electronic Cigarettes"», juillet 2009. Consulté le 14 août 2009
  6. Sotera Inc. v/ FDA, CA No. 09-cv-0771 (D. D. C).

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Cigarette_%C3%A9lectronique.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu